Femelle

Ferme de Thierry

28/10/2007

2010

Croisée Blonde d'Aquitaine

Pas encore parrainée

Qui est Charity ?

Il s’agit d’une des affaires les plus lourdes connues par l’OABA, et notamment par sa déléguée Deanna. Dans l’exploitation d’où venait Charity, les maltraitances duraient depuis un peu plus de 8 ans, avec des cadavres tous les hivers parce que “l’éleveur” concerné possédait toujours environ 50 vaches et ne s’en occupait pas du tout l’hiver. Il y avait énormément d’animaux qui mouraient lentement de faim. C’était facile aux estives, l’été cela ne coûte rien pour nourrir les animaux grâce aux pâtures naturelles, mais l’hiver il les laissait sur 15 à 20 hectares et les vaches n’étaient pas nourries. Ce monsieur poussait la fainéantise jusqu’à fermer les granges pour ne pas avoir à les nettoyer. Avec les deux derniers hivers, les vaches ont particulièrement souffert du froid intense, des intempéries et des pluies diluviennes glacées pendant plusieurs mois. Les animaux ne pouvaient pas avoir le recours d’aller s’abriter dans les granges pour se sécher et se tenir chaud.

L’OABA, à la suite de signalements, avait déjà déposé des plaintes qui n’avaient pas abouti. Mais enfin, la saisie a été ordonnée par les services vétérinaires.

Les vaches n’étaient pas transportables au départ, elles étaient trop faibles. On s’est débrouillé pour faire apporter de la nourriture pendant un mois sur place et ensuite on a procédé grâce à toute une logistique bien organisée à l’enlèvement de ces bovins pour les emmener, grâce à l’OABA, en pension chez un bon éleveur. Charity était une velle quasiment agonisante, couchée et les yeux fermés, vivant dans une sorte de partie marécageuse. Nous avons appelé un vétérinaire qui a fait sur place des perfusions et les constatations catastrophiques d’une anémie (il ne restait plus que 10 % des globules rouges) et de milliers de poux.

Nous l’avons appelée “Charity” et l’avons emmenée dans la camionnette officielle des services vétérinaires chez une amie, Marjorie, en pension dans un box de l’Écurie des Hautes-Pyrénées.

Charity n’a pas pu se lever seule pendant 3 ou 4 mois, elle était trop faible. Le pronostic était sombre, mais elle avait une terrible volonté de vivre. Puis lorsqu’elle a compris qu’on lui portait à manger, elle était limite de nous foncer dessus parce qu’on n’allait pas assez vite ! Sa meilleure amie était une poule qui est toujours venue pondre ses œufs sur le ventre de Charity et qui, la nuit, dormait perchée sur elle.

Charity se porte maintenant très bien, vit dans la ferme de Thierry depuis 2010 et est une imposante et belle vache. Douce et méfiante, c’est une vache fétiche du Troupeau du Bonheur.

autres animaux de la ferme de Thierry

Une question sur le Troupeau du Bonheur ?